Qu’est-ce que le Shiatsu ?

De SHI – main et ATSU – pression, le SHIATSU s’apparente à l’acupuncture avec la différence qu’en lieu d’aiguilles, ce sont les mains, les doigts, les pieds, les coudes… qui appliquent des pressions sur ces ‘routes d’énergie’ que sont les méridiens. Ceux-ci sont rythmées par des points, les ‘Tsubos’, qui permettent une action spécifique sur le méridien et sur le corps tout entier.

Les chinois étaient les premiers, il y a environ 4000 ans, à développer cet art thérapeutique basé sur une vue très globale de l’être. La personne s’inscrit dans un flux d’énergie, aussi appelé QI, qui passe au travers  de tout notre univers, de la terre au ciel, de la marche des saisons et des heures, du jour et de la nuit, des éléments et des êtres qui nous entourent…

Il réside dans les habitudes particulières de chacun, dans notre état d’esprit … Par cette mouvance du QI du YIN vers le YANG du YANG vers le YIN, notre vie s’exprime et fait de nous ce que nous sommes.

Au Japon, le shiatsu était le domaine des aveugles qui savaient ‘lire’ avec les mains. Ensuite, pendant la première guerre mondiale, quand il n’y avait plus de médicaments, cette technique, pour son efficacité dans le soin des soldats, a été développée et amenée plus loin en intégrant des techniques de massage et étirements de méridiens.

Le toucher

Par le toucher le SHIATSU entre en contact avec le flux du QI qui passe par nos organes et ‘viscères’. Le toucher est l’essence de cet art. C’est par lui qu’au moment de la naissance nous avons compris l’amour maternel et que nous avons pris contact avec le monde qui nous entoure. C’est l’apannage de tous les mammifères.

Par le toucher nous pouvons diffuser une énergie bloquée aux endroits dits ‘Tsubos’ ou au contraire, la faire circuler en stimulant le QI fatigué. Tout l’art réside là.
Les mains écoutent et savent parler.